ACTEUR DE DIVERS CHANGEMENTS: L’EURO ACCENTUE SA DIFFERENCE FACE AU DOLLAR

Comparez Nos Offres De Credit
Gratuit Et Sans Engagement
  • credit projet

    Votre projet :

  • credit montant

    Montant du projet :

  • credit mensualité

    Durée du prêt :

    mois


L’euro
marquait sa baisse face au dollar mardi, après un indicateur allemand décevant, dans un marché qui s’inquiète des retombées d’éventuelles sanctions économiques contre la Russie. Notons que vers 14H00 GMT (15H00 à Paris), l’euro valait 1,3782 dollar contre 1,3839 dollar lundi vers 21H00 GMT.La monnaie unique européenne baissait aussi face à la devise nipponne, à 141,18 yens contre 141,49 yens lundi soir. Le dollar se stabilisait face à la monnaie japonaise, à 102,44 yens contre 102,24 yens lundi. L’euro était pénalisé par un indicateur décevant en provenance d’Allemagne, première économie de la zone euro.
Le moral des entrepreneurs allemands s’est dégradé en mars dû a des tensions en Ukraine et les interrogations sur la santé économique des pays émergents.

« A en juger par cela, les entrepreneurs allemands sont préoccupés, par un possible impact économique de la crise en Crimée », estimait Carsten Brzeski, analyste d’ING.
La zone euro entretient d’importantes relations économiques avec la Russie et une éventuelle réduction ou interruption des livraisons de gaz russe affecterait fortement les économies de la zone et pèserait sur la monnaie unique, ont averti les analystes.

Mesures prises par les USA:

Le président américain Barack Obama et ses alliés ont annulé lundi le sommet du G8 prévu en juin à Sotchi afin de sanctionner la Russie pour son intervention en Crimée.

Les Occidentaux ont en outre menacé la Russie de sanctions plus sérieuses, d’ordre économique, si le président Vladimir Poutine menaçait l’intégrité du territoire ukrainien.
Hormis la crise en Ukraine, les opérateurs du marché des changes surveilleront plus tard dans la journée plusieurs indicateurs économiques en provenance des États-Unis.
Les prix des logements en janvier et la confiance des consommateurs sont notamment attendus.
Les investisseurs scruteront également mardi le discours du président de la Fed d’Atlanta, Dennis Lockhart, à Atlanta (Géorgie) sur les prévisions économiques et la politique monétaire, pour tenter d’y déceler des informations sur la politique à venir de la Réserve fédérale américaine (Fed).
Vers 14H00 GMT, la livre britannique montait face à l’euro, à 83,48 pence pour un euro, ainsi que face au billet vert, à 1,6510 dollar pour une livre.
La monnaie suisse reculait face à l’euro, à 1,2198 franc suisse pour un euro, ainsi que face au dollar, à 0,8850 franc suisse pour un dollar.
La devise chinoise a terminé à 6,2009 yuans pour un dollar, contre 6,1943 yuans la veille.
L’or a terminé à 1.314,75 dollars l’once au fixing du matin, contre 1.310,75 dollars lundi soir. Vers 12H30 GMT, le métal précieux est tombé à 1.305,02 dollars l’once, son plus bas depuis mi-février.

Au bout du monde

D’autres pays souffrent encore plus de la situation, notamment Madagascar, d’après les analystes financiers, la monnaie locale malgache, l’Ariary, devrait encore se déprécier face à l’euro et au dollar sur le marché interbancaire des devises.

L’euro vaut actuellement 3.109 ariary, tandis qu’un dollar s’échange aujourd’hui à 2.300 ariary (chiffres en 2013).

La monnaie nationale malgache pourrait dès lors atteindre dans les prochains mois près de 4.000 ariary pour un euro.

Cette dépréciation serait due selon les analystes au taux d’inflation élevé dans la Grande Ile et qui reste supérieure au taux de la zone euro.

Publié par Nao RAVELO