Crédit à la consommation: tour d’horizon, les États-Unis terre d’accueil du crédit

Comparez Nos Offres De Credit
Gratuit Et Sans Engagement
  • credit projet

    Votre projet :

  • credit montant

    Montant du projet :

  • credit mensualité

    Durée du prêt :

    mois

Nous vous proposons de continuer notre tour d’horizon des us et coutumes en matière de crédit à la consommation dans le monde. 

A l’inverse de la Chine où le crédit à la consommation commence tout juste à prendre ses marques (voir le premier article de notre saga sur la Chine), certains états ont une grande tradition dans la contraction de crédits à la consommation.

Les Etats-Unis, la mère patrie du crédit

Aujourd’hui, nous allons traiter du cas des Etats-Unis. Les analystes estiment à plus de 75% le nombre d’automobiles ayant été achetés à crédit aux USA. Si ce pourcentage se situe dans la moyenne haute des pays les plus friands en crédit à la consommation, cette moyenne reste commune pour un pays développé. Les Etats-Unis sont très dépendant du crédit puisqu’une grande partie de la consommation domestique repose dessus, pour preuve la dernière crise économique mondiale prend ses sources dans le crédit (crédit immobilier, cette fois).

La crise comme piqûre de rappel

Les Etats-Unis ne se sont pas engouffrés dans la crise du jour au lendemain, bien au contraire. Depuis plusieurs décennies la population américaine pratiquait un usage massif du crédit. Les chiffres suivants le montrent très bien: en 1990, le taux d’épargne moyen d’une famille était de 9%. Il n’était plus que de 1% en 2000 et en 2007, à l’aube de la crise dite des « subprimes », un nombre important d’américains dépensaient plus qu’ils ne gagnaient, consommants majoritairement grâce au crédit. Cette habitude de consommation a révélé ses limites au moment de l’explosion  de la bulle spéculative immobilière. Le concept est relativement simple : les banques prêtait de l’argent aux américains sans ou avec peu d’apport personnel et des dizaines de milliers d’américains ont ainsi acheté des maisons qu’ils ne pouvaient s’offrir. Ce qui devait arriver arriva : en 2007, les personnes ayant contracté leur prêt se sont aperçus de l’impossibilité de payer leurs intérêts. De nombreuses saisies ont été effectuées mais les banques et organismes de crédit ont été paralysés. Certaines ont du fermer leur porte, d’autres soutenus par l’Etat américain ont pu relever la tête mais le mal était fait: les banques ont complètement cessé de prêter, mettant ainsi fin à la consommation poussée par le crédit. La récession qui s’en est suivi a eu de lourdes conséquences sur l’économie et la société américaine tout entière.

Le retour de la confiance des banques

Les mesures misent en place par la FED, la banque centrale américaine, notamment de maintenir un taux d’intérêt à un niveau historiquement bas ont permis de relancer l’économie du pays et d’entrevoir un début de croissance économique. Les Etats-Unis ont  tiré des conclusions de l’importante crise qui les as frappés en prenant des mesures efficaces pour qu’une telle situation de ne se reproduise pas à l’avenir. Toujours est-il que le crédit à la consommation à connu une hausse très forte hausse au début de l’année 2014, indiquant une reprise progressive de l’économie américaine.

Alors que l’on aurait pu imaginer que le crédit à la consommation ne serait plus favorisé à la suite de la crise, les américains semble toujours préférer ce moyen de financement pour subvenir à leur besoin, il est cependant certain que le gouvernement cherchera à éviter un tel désastre que la crise en imposant de nouvelles mesures de contrôle dans les mois à venir.

Raphaël Lazaroo 

–> Pour une explication détaillé de la crise des subprimes nous vous incitons à regarder la vidéo suivante.