Crédit conso: les tendances de juillet ne sont pas confirmées en août

Comparez Nos Offres De Credit
Gratuit Et Sans Engagement
  • credit projet

    Votre projet :

  • credit montant

    Montant du projet :

  • credit mensualité

    Durée du prêt :

    mois

Après un regain d’intérêt des ménages français pour le crédit à la consommation en ce mois de juillet 2013, l’on était en mesure de se demander si cette tendance allait se poursuivre pour le mois d’août. Selon la dernière étude publiée par la Banque de France sur le crédit, les établissements de crédit n’ont pas l’impression que ce nouvel attrait pour le crédit conso se poursuive.

La demande de crédits à la consommation

Depuis août 2012 les responsables des organismes financiers prêteurs de crédits avaient pour impression une diminution constante des demandes de crédits à la consommation avec un pic de baisse de cette demande en novembre 2012. Cependant l’on noté déjà en mai 2013 une stabilisation de la demande de crédit conso,un arrêt de l’hémorragie plus que bienvenu pour les spécialistes du secteur. Néanmoins pas encore de quoi sauter au plafond! Jusqu’à ce mois de juillet 2013 où il ressortait de l’opinion générale des dirigeants d’établissements de crédit une hausse de 20% de la demande de crédits conso. Une impulsion positive qui aurait pu être le symbole annonciateur d’un élan de confiance des ménages français vers une reprise économique et donc une reprise de la consommation. Mais ces derniers restent frileux et les spécialistes du crédit le perçoive. En effet en ce mois d’août 2013, même si cela reste à prendre au conditionnel, les établissements de crédits interrogés constateraient une baisse de la demande de crédits conso de 20%. Difficile de pouvoir tirer des conclusions sur le long terme, voire même sur le court terme!

Les critères d’octroi des crédits à la consommation

Ces deux dernières années nous assistons plutôt à un resserrement des critères d’octroi des crédits à la consommation. Les difficultés financières rencontrées par les ménages français dues au mauvais contexte économique les poussent à effectuer des demandes de crédit pour combler leurs manques de liquidités. Ce phénomène a conduit les organismes financiers à rendre plus stricts leurs critères d’octroi du crédit. Jusqu’au mois de juin 2013 et l’annonce d’une conjoncture économique favorable par le gouvernement. Les ménages et les établissements de crédit ont été rassurés ce qui à entraîner une hausse de la demande de crédits conso de la part des premiers et un assouplissement des critères d’octroi des seconds. Un assouplissement qui se poursuivra sur le mois de juillet selon les banques interrogées. Cependant en août cette tendance ne se poursuit pas et les critères d’octroi demeurent inchangés.