France : Évolutions monétaires Avril 2015

Comparez Nos Offres De Credit
Gratuit Et Sans Engagement
  • credit projet

    Votre projet :

  • credit montant

    Montant du projet :

  • credit mensualité

    Durée du prêt :

    mois

La Banque de France a publié sur son site, fin mai, les évolutions monétaires constatées en Avril dernier. Il en ressort une très forte croissance des dépôts à vue.

La croissance des placements monétaires des résidents auprès des institutions financières monétaires françaises se renforce sensiblement en avril (+ 6,0 % en rythme annuel, après + 4,0 % en mars).
La hausse des encours des dépôts à vue s’accentue de nouveau (+ 13,9 %, après + 12,2 %). La croissance des dépôts à terme inférieur à 2 ans (+ 7,5 %, après + 7,9 %) compense quasiment la décollecte des comptes sur livret (- 2,1 %, après – 1,7 %). Le taux de croissance des titres d’OPC monétaires devient positif (+ 2,0 %, après – 5,7 %). Après prise en compte des engagements et avoirs monétaires bruts vis-à-vis du reste de la zone euro, le taux de croissance de la composante française de l’agrégat M3 progresse très fortement (+ 6,6 %, après + 3,8 %).

L’encours des avoirs monétaires (hors billets et pièces) est constitué de placements d’une durée inférieure ou égale à 2 ans que les agents détenteurs de monnaie (ménages, sociétés non financières, administrations publiques hors administration centrale, sociétés d’assurance, OPC non monétaires, entreprises d’investissement et organismes de titrisation, pour l’essentiel) détiennent auprès des institutions financières monétaires (établissements de crédit, sociétés de financement, Caisse des dépôts et consignations, OPC monétaires et banque centrale).

Les comptes sur livrets comprennent les livrets A, les livrets de développement durable (LDD), les comptes d’épargne logement (PEL), les livrets d’épargne populaire (LEP), les livrets jeunes (LJ) et les livrets ordinaires. L’épargne réglementée est en partie centralisée au Fonds d’épargne géré par la Caisse des dépôts et consignations et ne fait ainsi que transiter par les bilans des banques. À fin avril 2015, au sein des 612 milliards de comptes sur livrets, 243 milliards sont estimés être centralisés au Fonds d’épargne. Les pensions sont des opérations d’achats temporaires de titres par la clientèle (notamment entreprises, assurances et OPC non monétaires). Les titres de créance à moins de deux ans comprennent principalement des certificats de dépôts émis par les banques françaises et souscrits par des clients qui n’ont pas la qualité d’établissement de crédit ou d’OPC monétaires.

Les taux de croissance des encours sont calculés en corrigeant les variations d’encours des effets ne résultant pas de transactions économiques, en particulier des corrections d’erreurs de classement, mais pas des effets de change.

France, les resources monétaires des institutions financières monétaires

Selon la BdF