Les PME et les ménages français consomment à nouveau du crédit

Comparez Nos Offres De Credit
Gratuit Et Sans Engagement
  • credit projet

    Votre projet :

  • credit montant

    Montant du projet :

  • credit mensualité

    Durée du prêt :

    mois

Selon un récent rapport de la Banque de France la demande de crédit est à la hausse en juillet 2013 en France. Les banques enregistrent plus de demandes de crédit autant au niveau des entreprises que des ménages. Les optimistes y voient évidemment les signes avant-coureurs de la reprise économique. Est-ce réellement le cas?

Le crédit aux entreprises est très prisé par les PME

En effet le sentiment des banquiers tend vers une reprise de la consommation de crédit. Le crédit aux entreprises semble enfin repartir à la hausse en juillet 2013, un constat qui n’est pas anodin puisque ce n’était plus le cas depuis décembre 2012 et qu’un pic négatif avait été atteint en février 2013. Ce dernier fait tout particulièrement le bonheur des PME grandes artisanes de ce regain alors que les grandes entreprises préfèrent compter sur leurs capitaux propres plutôt que sur l’aide des banques françaises.

Le crédit à la consommation revit à nouveau

Le crédit conso a connu de nombreuses difficultés ces dernières années. Particulièrement délaissé par les ménages il n’était plus revenu à la hausse depuis novembre 2012, jusqu’à ce mois de juillet 2013. Les foyers français marquent à nouveau l’envie de consommer d’avantage avec cette hausse du crédit à la consommation, ce qui n’échappe pas aux banques qui, soucieuses de ne pas laisser passer cette tendance, assouplissent leurs critères d’obtention du crédit.

Un élan positif ou négatif? Peut être les deux

Si d’un côté on peut y voir un signe de reprise économique et un signal très positif pour la croissance, ce constat reste à nuancer. En effet on peut y voir une volonté des entreprises d’investir et des ménages de consommer ce qui serait très bénéfique à la bonne santé de l’économie. En revanche ceci peut être le symbole des difficultés financières des entreprises et ménages français qui sont à la recherche de moyens de financement, cette hausse de la demande de crédit et donc d’un signe de reprise économique serait alors une illusion booster par les difficultés de financement des français. S’il est impossible de dire quelle hypothèse est la plus plausible par rapport à l’autre nous pouvons sans doute avancer qu’il s’agirait plutôt d’une combinaison des deux.