Quelle est la situation du crédit conso à l’étranger?

Comparez Nos Offres De Credit
Gratuit Et Sans Engagement
  • credit projet

    Votre projet :

  • credit montant

    Montant du projet :

  • credit mensualité

    Durée du prêt :

    mois

Nous l’évoquons depuis plusieurs semaines le crédit à la consommation est à la peine en France. En chute libre depuis Juillet 2013 ce secteur est en proie à de terribles difficultés. Le récent vote de la loi Hamon sur la consommation ne va certainement pas contribuer à l’amélioration des indicateurs de santé du crédit à la consommation qui n’a de cesse de se rétracter.Si sa situation est critique en France qu’en est-il à l’international?

Le crédit a la cote au Royaume-Uni

On constate qu’outre-Manche la consommation se porte bien et que le marché de l’immobilier repart à la hausse. Les demandes de crédit augmentent également, ceci est à mettre en relation avec les actions de l’Etat visant à soutenir la consommation à travers le programme « Help to Buy » et des conditions d’octroi du crédit qui se voient être assouplies. L’économie britannique peut espérer une sortie de crise avec des indicateurs de production et de consommation qui affichent des chiffres similaires qu’en début de crise.

Le crédit conso arrive à maturité en Russie, gare à la transition!

Le marché du crédit à la consommation s’est vu exploser ces dernières années en Russie même si il reste très loin du niveau affiché par les autres pays européens, aussi bien les pays occidentaux que ses voisins de l’Est. La quantité d’argent emprunté a doublé en deux ans, la croissance du crédit conso a été exponentielle lors du XXIème siècle pour atteindre un niveau très élevé en cette année 2013. L’endettement des ménages russes s’est démultiplié et le gouvernement craint désormais la transition entre une consommation qui est devenue prospère et un surendettement latent. Les ménages se sont endettés sans réfléchir et les banques ont prêté à tout va. Une situation qui conduit les autorités financière russes à la plus grande vigilance pour éviter une crise sociale. Une série de mesures est ainsi mise place pour réduire la dette totale des ménages tout en soutenant la consommation.

Etats-Unis: shutdown et crédit conso

La Fed a annoncé en ce lundi 9 octobre que le nombre de crédits à la consommation octroyé avait augmenté pour le mois d’août 2013. Ainsi le crédit à la consommation a progressé de 13,6 milliards de dollars en ce mois d’août. Un chiffre qui pourrait être plutôt encourageant pour la reprise de la consommation, et donc de l’économie, aux Etats-Unis si l’on ne gardait pas en mémoire le contexte actuel. Le fameux « shutdown » n’a de cesse de faire parler de lui actuellement et place l’économie américaine au ralentie. Cette forte demande de crédit à la consommation exprime-t-elle alors réellement une volonté des ménages américains de consommer à nouveau? Pas vraiment. Il faudrait plutôt y voir un cercle vicieux poussant des ménages qui croulent sous des dettes, notamment immobilières, à s’endetter encore plus pour essayer de retrouver une solvabilité économique.

Et le surendettement dans tout ça?

Certes la santé du crédit à la consommation n’est pas au mieux en France. Mais les différentes actions gouvernementales des dernières années ont eu un effet certain: lutter contre le surendettement. La loi Lagarde en 2011 puis la loi Hamon voté en ce mois de septembre n’encouragent certes pas l’activité du secteur du crédit mais affichent une volonté ferme de contrer le surendettement et une éventuelle crise sociale. Un effort auquel se trouve désormais confronté la Russie avec un secteur du crédit à la consommation qui arrive en surchauffe. Les Etats-Unis voient le niveau d’endettement des ménages augmenter de jour en jour. Un constat qui n’est cependant pas nouveau pour la plus grande économie du monde qui a toujours su jouer de manière habile de ses niveaux d’endettement. Oui, mais pendant combien de temps encore?