Rencontre France-Chine : 50 accords commerciaux pour 18 milliards d’euros

Comparez Nos Offres De Credit
Gratuit Et Sans Engagement
  • credit projet

    Votre projet :

  • credit montant

    Montant du projet :

  • credit mensualité

    Durée du prêt :

    mois

« Les 50 accords qui ont été signés représentent une valeur de 18 milliards d’euros », a déclaré le chef de l’Etat français au côté de son homologue chinois à l’Elysée. « 18 milliards d’euros de contrats, c’est de l’emploi, de la croissance et surtout des perspectives d’ampleur pour les années qui viennent », a-t-il souligné.

En visite pour quatre jours en France, le président chinois Xi Jinping est à Paris mercredi.dernier Reçu à l’Elysée, il a évoqué avec son homologue François Hollande les relations commerciales entre les deux pays. Pour la France, le géant Airbus a déjà annoncé une commande de la Chine pour 70 appareils, tandis que l’européen Airbus Helicopters et l’entreprise chinoise Avicopter ont établi un accord portant sur la production de 1.000 hélicoptères civils EC175/AC352.

Alors, 50 ans après la reconnaissance de la Chine communiste par le général de Gaulle, le président chinois Xi Jinping et son épouse (en France pour une visite de quatre jours), ont été accueillis mercredi par François Hollande à l’Hôtel national des Invalides.

Les deux hommes ont ensuite traversé la Seine pour s’entretenir longuement à l’Elysée, puis ont signé 50 contrats commerciaux, pour un montant total de 18 milliards d’euros selon François Hollande. La journée s’acheva par un fastueux dîner d’Etat.

Les relations commerciales entre les deux pays

Avec cette visite, Paris entend rééquilibrer les relations commerciales franco-chinoises qui accusaient encore l’an dernier un déficit de 26 milliards d’euros, soit près de 40 % du total du déficit du commerce extérieur français.

« Depuis un an, les résultats sont au rendez-vous« , a estimé le chef de l’Etat, citant « le nucléaire civil, une coopération ancienne, l’aéronautique où nous avons déjà multiplié les échanges mais aussi sur de nouveaux domaines » comme « l‘agroalimentaire », « la ville durable » et « toutes les questions des technologies« .

Il a souligné que « des contrats importants » allaient être signés lors de cette première visite du président chinois en France, citant l’accord entre le constructeur Dongfeng et le groupe automobile français PSA Peugeot Citroën comme « un accord majeur sur le plan industriel et symbolique de ce que nous voulons faire« . « Notre ambition, ce n’est pas simplement de multiplier les échanges mais aussi de multiplier les investissements« , a-t-il expliqué.

50 contrats, 18 milliards d’euros, « Conséquences »

Les premiers contrats ont été signés mercredi. L’avionneur européen Airbus a ainsi annoncé avoir reçu une commande portant sur 70 avions – 43 appareils moyen-courriers A320 et 27 long-courriers A330 – d’une valeur de plus de dix milliards de dollars (plus de 7 milliards d’euros).

SUR LE MÊME SUJET

Hollande évoque les droits de l’homme devant son homologue chinois 

François Hollande a également noté l’excellente coopération franco-chinoise dans le nucléaire civil et l’aéronautique, se félicitant notamment «des accords très importants» conclus mercredi dans ces domaines. En matière nucléaire, l’accord permettra, selon lui, d’étendre le partenariat «à toute la filière, de l’amont vers l’aval du cycle, y compris le retraitement du combustible usagé».

Xi Jinping a célébré pour sa part une visite qu’il a qualifiée d’«événement historique» 50 ans après la reconnaissance de la Chine communiste par le général de Gaulle qui a profondément marqué la relation entre les deux pays. Se félicitant d’un «entretien sincère, amical et fructueux» avec le président français, il a estimé que cela avait permis selon lui d’«ouvrir une nouvelle époque d’un partenariat étroit et durable». «Avec le président Hollande, nous avons décidé de valoriser la complémentarité et le potentiel de nos 2 économies», a-t-il encore déclaré devant la presse.

Publié par Nao RAVELO